Hyperthyroïdie : les signes et traitements de cette maladie endocrinienne

Hyperthyroïdie : les signes et traitements de cette maladie endocrinienne

Maladie aux symptômes très handicapants, l’hyperthyroïdie ne doit pas être prise à la légère et doit être soignée dès l’apparition des premiers symptômes. Parce que des médicaments existent pour soigner cette maladie, il est important de les connaître. Découvrons sans plus tarder ce que l’est l’hyperthyroïdie en détail, et quels sont les symptômes et le traitement pour cette maladie.

Qu’est-ce que l’hyperthyroïdie ?

Située sur la partie avant du cou, la thyroïde est une glande qui est contrôlée par l’hypophyse. Il arrive parfois qu’elle produise trop d’hormones, on parle donc d’hyperthyroïdie. De plus, cette maladie peut avoir des causes multiples comme la maladie de Basedow, un nodule qui sécrète des hormones thyroïdiennes ou même un goitre multinodulaire.

Lire également : Les erreurs à éviter absolument lors d'un régime alimentaire

Ainsi, l’hyperthyroïdie se produit lorsque la glande thyroïde produit trop d’hormones. Alors, l’excès d’hormones thyroïdiennes va engendrer un dysfonctionnement des organes qui sont sensibles à ces hormones.

L’hyperthyroïdie a deux grandes causes :

A lire en complément : Comment soigner une sinusite avec du miel ?

  • La maladie de Basedow : la maladie de Basedow est une maladie qui se caractérise par la présence d’un goitre homogène et souple, une saillie anormale des yeux et éventuellement un œdème à l’avant de la jambe. De plus, les troubles de Basedow provoquent la présence d’anticorps anti tsh dans le sang.
  • Le goitre multinodulaire : ce goitre comporte plusieurs nodulaires dits “toxiques” car sécrétant des hormones thyroïdiennes.

Les signes et traitement de cette maladie

L’hyperthyroïdie présente des symptômes facilement reconnaissables. De plus, il existe des médicaments et un traitement permettant de limiter ces troubles.

Les signes de la maladie

Il arrive que l’hyperthyroïdie ne produise pas de troubles particuliers. Cependant, lorsque des symptômes apparaissent, il est important de se rendre chez un professionnel de santé afin que celui-ci effectue un diagnostic. Ainsi, on observe souvent une augmentation du rythme cardiaque, des palpitations, des tremblements, de l’anxiété, etc.

L’accélération du rythme cardiaque se produit lorsque le pouls est supérieur à cent battements par minute au repos. Si vous remarquez que votre rythme cardiaque s’accélère et que d’autres troubles sont présents, rendez-vous chez un professionnel de santé pour un diagnostic et que celui-ci évalue si votre rythme cardiaque est un risque pour votre santé.

Dans certains cas, comme pour la maladie de Basedow, ces symptômes sont parfois liés à une augmentation du volume de votre thyroïde, des troubles oculaires, un gonflement de la peau, des jambes et des tibias.

De plus, il est important de savoir qu’une hyperthyroïdie non traitée est un risque pour votre santé. La thyroïde est un élément central de votre vie, ainsi dès les premiers signes, il est important d’effectuer un diagnostic afin de savoir si vous souffrez de la maladie de Basedow ou d’autres problèmes.

Un diagnostic est simple et rapide, mais permet d’écarter un risque pour votre santé, il est donc important de ne pas le prendre à la légère. De plus, des médicaments et un traitement existent pour soigner la thyroïde, vous avez ainsi toutes les chances d’écarter un risque pour votre santé en effectuant un diagnostic.

Traitement pour l’hyperthyroïdie

Le traitement se fait avec des médicaments qui bloquent la fabrication d’hormones thyroïdiennes ou alors par la neutralisation de la thyroïde avec de l’iode radioactif. Ainsi, chez les patients qui souffrent de cette maladie, mais qui n’ont pas de symptômes, la décision de traiter se fait au cas par cas.

Dans le cas du traitement de la thyroïde avec de l’iode, le but est de traiter les hormones thyroïdiennes produites par le trouble de la glande thyroïde. L’iode est alors administré sous capsule ou liquide. La grande thyroïde absorbe l’iode et détruit les cellules de la glande. Ce qui a pour effet de réduire les hormones thyroïdiennes. L’hormone thyroïdienne dans la glande thyroïde reprend donc un niveau normal.

Enfin, dans le cas du traitement de la thyroïdite, il faut savoir que très souvent, la thyroïdite se résout d’elle-même. Cependant, le traitement peut permettre de soulager les douleurs liées à la thyroïdite.

Les causes de l’hyperthyroïdie et les facteurs de risque associés

L’hyperthyroïdie est une maladie endocrinienne qui peut avoir différentes causes. Certains facteurs de risque peuvent être associés à cette maladie.

L’hyperthyroïdie peut être causée par plusieurs éléments, notamment un dysfonctionnement hormonal, une inflammation ou encore la prise de médicaments tels que des pilules contraceptives.

Dans le cas du dysfonctionnement hormonal, cela correspond souvent à une production excessive d’hormones thyroïdiennes par la glande thyroïde. Cette surproduction est appelée hyperthyroïdie primaire et se caractérise principalement par l’accélération du métabolisme. Dans certains cas, il peut y avoir aussi des anomalies génétiques comme c’est le cas pour la maladie de Basedow.

L’inflammation de la glande thyroïde peut aussi causer des problèmes d’hyperthyroïdie. Dans ce cas, on parle plutôt d’une thyroïdite ou Hashimoto. Le système immunitaire attaque alors les cellules saines présentes dans la glande thyroïde entraînant ainsi une inflammation et pouvant mener à un excès d’hormones thyroïdiennes.

Certains médicaments sont susceptibles d’augmenter les hormones thyroïdiennes voire même provoquer un dérèglement hormonal conduisant à l’hyperthyroïdie.

Facteurs de risque liés à l’hyperthyroïdie

Plusieurs facteurs de risque peuvent être associés à cette maladie endocrinienne. Par exemple, les femmes sont plus susceptibles que les hommes d’être touchées par l’hyperthyroïdie. L’âge peut aussi jouer un rôle important dans le développement de la maladie puisque celle-ci est plus fréquente chez les personnes âgées.

Les antécédents familiaux peuvent aussi augmenter le risque d’hyperthyroïdie car certaines formes comme la maladie de Basedow ont une origine héréditaire. Certains traitements médicaux comportent des effets secondaires qui peuvent entraîner une hyperthyroïdie, notamment lors du traitement d’une dépression ou d’un cancer.

Vous devez prendre en compte ces différents éléments afin de mieux comprendre les causes et facteurs de risques liés à l’hyperthyroïdie. Bien qu’elle soit facilement diagnostiquable avec des symptômes assez clairs, il ne faut pas négliger cette pathologie car elle peut avoir un fort impact sur notre vie quotidienne si elle n’est pas traitée correctement. Un diagnostic précoce permettra ainsi une prise en charge adaptée pour éviter toute complication ultérieure et retrouver rapidement une qualité de vie normale.

Les complications possibles de l’hyperthyroïdie et comment les prévenir

Les complications possibles de l’hyperthyroïdie et comment les prévenir

Lorsque l’hyperthyroïdie n’est pas traitée ou mal contrôlée, elle peut entraîner des complications. Ces dernières peuvent varier en fonction de la durée et de la gravité de la maladie.

La plupart des complications liées à l’hyperthyroïdie sont dues aux effets sur le corps causés par une production excessive d’hormones thyroïdiennes. Parmi ces complications, on trouve notamment :

  • L’accélération du rythme cardiaque : Une production excessive d’hormones thyroïdiennes peut provoquer une accélération du rythme cardiaque pouvant conduire à des palpitations voire même à une insuffisance cardiaque.
  • L’ostéoporose : Si cette pathologie est présente pendant plusieurs années sans traitement adéquat, elle augmente le risque d’ostéoporose qui se caractérise par une fragilité osseuse importante favorisant ainsi un grand nombre de fractures.
  • Perte musculaire et fatigue : L’exposition prolongée aux hormones thyroïdiennes conduit souvent à un épuisement physique avec perte musculaire dans les cas graves. Cette fatigue chronique affecte aussi leur qualité de vie au quotidien.
  • Pour éviter ces complications potentielles, il faut suivre un traitement médical approprié et consulter son médecin si des symptômes tels que des palpitations, une perte de poids inexpliquée ou une fatigue importante apparaissent. Il est également important de maintenir un mode de vie sain qui inclut une alimentation équilibrée et suffisamment riche en calcium pour prévenir l’ostéoporose, ainsi qu’une activité physique modérée régulière adaptée à la situation clinique de chaque patient. Il est recommandé d’éviter certains produits pouvant influencer la production hormonale thyroïdienne, tels que les compléments alimentaires contenant des algues telles que le Kelp.

    L’hyperthyroïdie, même si elle peut être invalidante au quotidien, reste parfaitement traitable avec une prise en charge médicale adéquate et permet aux patients concernés par cette maladie endocrinienne de retrouver rapidement une qualité de vie normale. En respectant scrupuleusement les mesures préventives énoncées ci-dessus et un suivi médical rigoureux, il est possible d’éviter toutes les complications potentielles liées à cette pathologie tout au long du parcours thérapeutique.

    à voir