Que savoir sur la cataracte secondaire ?

La cataracte provoque des pertes de visions en empêchant la bonne perception de la lumière par la rétine. Il existe deux principaux types de cataracte que sont : la cataracte primaire et la cataracte secondaire. Dans cet article, on vous explique ce qu’il faut savoir sur la cataracte secondaire.

Qu’est-ce que la cataracte secondaire ?

Encore appelée « opacification de la capsule postérieure », la cataracte secondaire est une complication à la suite d’une chirurgie de la cataracte. Dans près de 50 % des cas, cette complication survient environ cinq années après la première opération. Rappelons que la chirurgie pour la cataracte est une intervention au cours de laquelle le cristallin opaque des yeux est retiré. Il est ensuite substitué par une lentille intraoculaire. Pendant l’opération, le chirurgien prend le soin de ne pas déplacer la capsule qui porte le cristallin. Une ouverture délicate y est juste faite pour le retrait.

Lire également : Détection de mensonges efficace : techniques pour démasquer un menteur

Les causes de la cataracte secondaire

La cataracte secondaire est généralement due à une forte prolifération de cellules épithéliales. Ce dysfonctionnement s’observe au niveau de la nouvelle et de l’ancienne capsule. Contrairement à ce qu’on croit, il ne s’agit pas d’une reformation de la cataracte. Après l’opération, aucune technologie ne permet d’estimer pour l’instant la probabilité qu’un patient développe une cataracte secondaire. On remarque que la prolifération des cellules épithéliales responsable de la cataracte secondaire est plus fréquente chez les jeunes patients. Toutefois, aucune hypothèse n’est encore émise dans ce sens. Des techniques existent pour retarder ou pour éviter l’apparition de la cataracte secondaire.

Les symptômes de la cataracte secondaire

Les symptômes d’une cataracte secondaire sont divers. Mais de façon générale, ils sont pratiquement identiques à ceux de la cataracte primaire. L’un des signes les plus courants est l’absence d’acuité visuelle. Ce phénomène rend quasiment impossibles les visions de loin, tout comme les visions de près. Les personnes souffrant de la cataracte secondaire sont souvent sujettes à des éblouissements. Le constat est plus criard lorsqu’ils sont confrontés à des lumières frontales. On note aussi une dégradation de la qualité de perception des couleurs. Les patients ont également des visions floues ou opaques.

Lire également : Comment accéder facilement à votre compte Doctolib

Le traitement de la cataracte secondaire

On dénombre plusieurs solutions pour le traitement d’une cataracte secondaire. L’alternative la plus recommandée est la capsulotomie. Ici, on utilise le laser YAG pour faire une incision à l’intérieur de la capsule postérieure. Avant de passer à cette étape, des produits sont utilisés pour la dilation de l’œil.

L’incision est souvent un petit cercle dans la capsule pour faciliter le passage de la lumière vers la rétine. La plupart du temps, cette opération est un succès. Mais, il peut arriver que le patient ait toujours des visions floues et anormales. Dans ce cas, il va falloir recontacter d’urgence votre ophtalmologue.

Les facteurs de risque de la cataracte secondaire

De nombreux facteurs de risque sont associés à l’apparition d’une cataracte secondaire. La chirurgie de la cataracte elle-même est un facteur de risque majeur. Effectivement, la technique utilisée pour retirer le cristallin peut endommager la capsule postérieure et augmenter considérablement les chances de développer une cataracte secondaire par la suite.

Le diabète est aussi un facteur clé dans l’apparition des cataractes secondaires. Les patients atteints de cette maladie ont souvent des taux élevés de glucose dans leur sang qui peuvent endommager les protéines du cristallin et accélérer sa dégénérescence.

L’utilisation prolongée ou excessive de certains médicaments tels que les corticoïdes peut aussi être responsable du développement précoce d’une cataracte secondaire. Des études ont montré que ces médicaments peuvent causer des dommages aux protéines du cristallin, ce qui augmente considérablement le risque d’une vision altérée.

L’exposition aux rayons UV nocifs provenant du soleil ou même de certains types d’éclairage artificiel a été impliquée dans le développement prématuré des cataractes secondaires chez certains individus sensibles à ces radiations.

Pour réduire les effets négatifs sur notre vue, il existe plusieurs mesures préventives telles que porter des lunettes protectrices en cas d’exposition prolongée au soleil ou lorsqu’on travaille régulièrement avec un écran informatique. Pensez à bien méditer les médicaments à risque et à consulter régulièrement leur ophtalmologue pour surveiller l’apparition d’une éventuelle cataracte secondaire.

La prévention de la cataracte secondaire

La prévention de la cataracte secondaire est un élément clé du maintien d’une vision saine. Il existe plusieurs mesures que vous pouvez prendre pour réduire le risque de développer une cataracte secondaire.

L’une des principales choses à faire est de se protéger contre les rayons UV nocifs. Lorsque vous êtes à l’extérieur pendant une période prolongée, portez toujours des lunettes de soleil avec des verres qui bloquent les rayons UVA et UVB. Les chapeaux peuvent aussi fournir une protection supplémentaire en couvrant votre visage et vos yeux.

Pensez à bien suivre un régime alimentaire sain et équilibré riche en antioxydants tels que la vitamine C, E, bêta-carotène et lutéine. Ces nutriments peuvent tous aider à prévenir la dégénérescence du cristallin. Les aliments riches en ces nutriments comprennent les agrumes, les légumes verts feuillus comme les épinards ou encore le brocoli ainsi que certains types d’huiles végétales telles que l’huile d’olive.

Il serait aussi judicieux de limiter sa consommation d’alcool ou encore celle du tabac car ce sont deux facteurs connus pour augmenter le risque de développement précoce des cataractes secondaires chez certains individus sensibles aux effets négatifs sur leur vue.

Si vous avez subi une chirurgie pour retirer votre cristallin affecté par une cataracte primaire, pensez à bien surveiller régulièrement l’apparition d’une cataracte secondaire chez votre ophtalmologue. Il peut vous prescrire des gouttes ou un traitement spécifique qui peuvent aider à ralentir la progression de cette maladie oculaire.

Bien que les facteurs de risque pour développer une cataracte secondaire semblent omniprésents dans notre environnement et nos modes de vie actuels, plusieurs mesures préventives efficaces existent pour nous aider à réduire le risque et maintenir une vision saine tout au long de notre vie. Soyez vigilant en protégeant vos yeux contre les rayons UV nocifs, suivez un régime alimentaire sain et équilibré riche en antioxydants clés ainsi qu’un mode de vie sobre afin d’éviter ces effets négatifs sur votre vue.

à voir