Créer son entreprise avec 0 euro : rêve ou réalité ?

Généralement, pour créer une entreprise, même avec un projet de génie, il faut tout particulièrement un capital. Aujourd’hui, ce paramètre a été bouleversé car les nouvelles réglementations et subventions pour créer une entreprise ont été modifiées. Mais peut-on vraiment créer sa boîte sans aucun sou ? Trouvez dans cet article, quelques conseils utiles pour créer son entreprise avec 0 euro.

Quelle forme d’entreprise créer avec 0 € de budget ?

De façon légale, en dehors de la SA, il n’y a plus de capital minimum obligatoire pour fonder une société de type Micro-entreprise, SAS, SARL ou EURL. En ce qui concerne les entreprises individuelles, aucun financement minimum n’est requis. Cependant, sur le plan des chances de pérennité de la société, c’est toute une autre histoire.

A lire en complément : Comment changer son profil LinkedIn sans notification ?

Quelle est la difficulté lorsqu’on se lance sans aucun budget ?

Même si la création en elle-même ne demande pas forcément de l’argent, l’entrepreneur doit avoir un minimum de fonds sur lui. Cela lui permettra non seulement d’assurer ses engagements de vie au quotidien, mais aussi de payer les frais qu’engendre son activité.

Souvent, la prospection commerciale prend du temps. Et la plupart des clients ne payent souvent que deux mois après la réalisation du service. Ainsi, le créateur doit disposer d’un minimum de sous afin de démarrer son activité et de payer les frais préliminaires (déplacements, téléphone, etc.).

A lire également : Comment mettre les lettres sur un tampon encreur ?

Sans 0 €, peut-on bénéficier de subventions ou d’aides ?

Lorsqu’on prend le cas du système NACRE par exemple, la structure décide d’octroyer ou non ce crédit compte tenu de certains critères d’éligibilité. Parmi ceux-ci, figure l’étude de chance de survie de l’entreprise. Et, pour survivre, l’entreprise doit disposer d’assez de fonds.

Comment procéder si l’on a un projet et rien comme budget ?

Dans une telle situation, l’entrepreneur doit se rendre auprès des établissements comme l’ADIE, une banque, etc. Il peut également entrer en contact avec les plateformes d’initiatives locales. Néanmoins, dans la majorité des cas, il faut d’abord avoir environ un tiers des besoins pour profiter de ces financements.

Il est aussi conseillé de se faire accompagner. Dans la plupart des cas, le financement d’une création vient d’une vraie ingénierie financière, où une subvention facilite une autre, via un effet de levier. Un bon accompagnateur saura comment faire jouer ces leviers pour aboutir à un financement qui convient aux besoins de l’entreprise.

Devant les banquiers, peut-on être crédible sans rien dans le porte-monnaie ?

Évidemment, c’est difficile ! Si vous n’avez pas de capital de départ, faites au moins l’effort de récolter quelques fonds via la love money, les sous de la relation amicale et familiale. Même si cet argent est peu, il témoigne de la confiance de l’entourage pour votre projet et est ainsi une véritable valeur pour les banquiers.

à voir