Le Loir (et non Loire) : cet animal végétarien nocturne

Lorsque vous avez aménagé un espace de jardinage chez vous et que vous faites pousser quelques fruits et légumes, vous êtes exposé à un afflux de rongeur. Le plus connu est le Loir. Toutefois, bon nombre de personnes ne le connaissent pas et ne savent d’ailleurs pas pourquoi il s’installe chez eux. Retrouvez dans cet article, toutes les informations nécessaires sur le Loir.

Le Loir : que faut-il savoir à propos de ce rongeur ?

Le Loir est un petit animal classé dans la famille des Gliridés. C’est d’ailleurs le plus gros rongeur de cette dernière. Nocturne quand il n’hiberne pas, le Loir s’installe généralement dans les combles de vos maisons. Encore appelé Loir commun, Loir vulgaire ou carrément Loir gris, le petit rongeur mesure entre 15 et 20 cm.

A voir aussi : Quel est le salaire net d'une atsem ?

Il dispose par ailleurs d’une queue assez longue et touffue mesurant souvent entre 10 et 18 cm. Son pelage est gris, mais ses joues et son ventre sont pourvus de poils blancs. Il pèse entre 100 et 250 g et va jusqu’à 360 g lors de son engraissement pré-hivernal.

Le Loir possède deux gros yeux et de petites oreilles assez fines. Ses vibrisses ou carrément ses moustaches lui permettent de retrouver son chemin la nuit en repérant les divers obstacles. Ses petites pattes produisent une sécrétion gluante, qui facilite ses déplacements majoritairement verticaux. Le Loir est par ailleurs très agile, il peut sauter et grimper très habilement à des objets ou des arbres. Son espérance de vie est estimée entre 7 et 10 ans.

Lire également : Quel est la fortune de Eminem ?

Le Loir est un rongeur protégé par la convention de Berne depuis 1983. C’est une espèce non menacée. Ces prédateurs sont également nocturnes : on a le chat, le hibou, la chouette, etc. Pour échapper à ses poursuivants, le Loir claque ses dents très rapidement pour les effrayer. Il émet également un cri strident pour prévenir ses congénères en cas de danger quelconque.

Loir (et non Loire) cet animal végétarien nocturne

Quand et comment hiberne le Loir ? Où vit-il et quels sont les endroits où il est possible de le voir ?

Le Loir hiberne pendant tout l’hiver. Pour se mettre à l’aise, il construit son nid d’hibernation au sol : 20 à 55 cm de profondeur. Son sommeil dure d’octobre à avril, à peu près sept mois de sommeil. Mais bien avant sa période d’hibernation, il met à profit l’automne pour s’engraisser au maximum.

En automne, le Loir commun vit dans un nid. Il construit ce dernier à l’aide de feuilles mortes, de brindilles et d’herbes. L’intérieur est assez confortable pour lui permettre un repos dans la journée, afin qu’il puisse être en forme pour sortir chercher de quoi manger au crépuscule. Le Loir construit généralement son nid en hauteur : près du houppier d’un arbre, dans un trou de l’arbre, dans le trou d’un mur ou carrément dans un terrier.

Les endroits où il est possible de le voir ? Vous pouvez voir le Loir dans des forêts de feuilles, dans les jardins, dans les parcs, dans les buissons, dans les vergers, mais aussi dans les maisons. Le petit rongeur vit en famille et dans un milieu fixe.

Que mange le Loir et comment se reproduit-il ?

Le Loir est végétarien. Mais selon son régime alimentaire, on pourrait bien affirmer que ce petit animal est omnivore. Il mange presque tout ce qui lui tombe sous la dent. Il peut manger des graines, des fruits secs ou verts (pommes, mûres, figues, etc.), des fleurs, des champignons et même des racines. Mis à part tout ceci, le Loir mange également des insectes (limaces, des cloportes, etc.) et même des oisillons.

Le Loir se reproduit entre juin et août. La gestation d’un Loir dure un mois. À la mise basse, la femelle se retrouve parfois avec un nombre impressionnant de petits : il varie entre 2 et 10. À la naissance, les petits sont complètement aveugles. Ils sont allaités durant sept semaines et atteignent leur maturité sexuelle vers un peu moins de 10 mois.

Si vous recherchez des informations sur cet animal, la lecture de cet article vous aidera à mieux le connaître.

La protection du Loir : quelles sont les menaces qui pèsent sur cette espèce ?

Le Loir fait partie des animaux qui sont souvent victimes de la destruction de son habitat. Effectivement, les constructions immobilières et l’agriculture intensive ont considérablement affecté le milieu naturel du Loir. Ce phénomène conduit à une réduction progressive des zones d’habitat pour cet animal.

Le changement climatique est aussi un facteur important qui menace la survie du Loir. Les vagues de chaleur, les sécheresses prolongées et les inondations peuvent impacter sa reproduction ainsi que son alimentation.

Il y a aussi l’utilisation massive des pesticides par l’homme dans ses activités agricoles qui nuit gravement aux populations de cet animal nocturne. Les insecticides empoisonnent effectivement leur nourriture et altèrent leur comportement alimentaire.

Heureusement, plusieurs initiatives sont mises en place pour protéger cette espèce menacée. La première consiste à préserver leur environnement naturel grâce à la création de réserves naturelles ou d’autres moyens similaires visant à limiter l’empiétement humain sur leurs habitats. Des actions telles que la sensibilisation auprès des agriculteurs afin qu’ils utilisent moins voire pas du tout certains pesticides dangereux contribuent aussi grandement à améliorer la situation actuelle du Loir.

La protection de cette espèce nécessite donc une action collective soutenue par tous : gouvernements, organismes sociaux, communautés locales mais aussi citoyens ordinaires.

Le Loir dans la culture populaire : que dit-on de ce petit animal dans les contes et légendes ?

Le Loir est un petit animal qui a su inspirer les conteurs d’antan. Dans la culture populaire, le Loir apparaît comme un personnage sympathique et débrouillard. Dans les contrées françaises, il faut préserver la nature plutôt que l’homme. Les personnes attachées à la protection de l’environnement mettent tout en œuvre pour préserver cette espèce majestueuse ainsi que son milieu naturel afin d’éviter sa disparition totale de nos forêts françaises.

Si vous croisez le chemin d’un loir lors d’une promenade nocturne en forêt ou même dans votre jardin, prenez quelques minutes pour observer cet animal fascinant et mystérieux dont la place dans notre imaginaire collectif ne peut être ignorée.

à voir